Blogue

Conférence de presse - 10 raisons d'engager un professionnel en relations publiques

Par Guylaine Beaudoin, présidente de Beaudoin relations publiques

 

Voici 10 raisons d’engager un professionnel en relations publiques pour organiser votre conférence de presse et assurer le succès de celle-ci :

 

1- Il vous dira si le sujet de votre conférence de presse constitue une nouvelle. Il faut comprendre que pour qu’une nouvelle soit traitée par un journaliste, il faut qu’elle s’adresse à son auditoire.

Également, la conférence de presse n’est pas le seul moyen de rejoindre les journalistes. Certaines nouvelles peuvent être relayées en utilisant d’autres types de relations de presse (communiqué de presse, rencontre personnalisée…).

 

2- Il s’assurera d’avoir une liste de médias à jour. Le monde des médias est en constante mutation. Les journalistes sont de plus en plus mobiles et changent de médias et de région. Maintenir une liste à jour est un réel défi pour les personnes qui réalisent des relations de presse occasionnellement.

 

3- Il choisira le meilleur moment. Les journalistes se déplacent rarement le week-end et en soirée. Les caméramans entrent au travail à différentes heures selon les stations de télévision et certains journalistes doivent se libérer pour des émissions du midi. Il est important de connaître la réalité de l’univers médiatique.

 

4- Il acheminera les invitations aux médias au bon moment et assurera des rappels téléphoniques. De plus, il fera parvenir les invitations à votre liste d’invités et confirmera leur présence.

 

5- Il s’assurera que le déroulement corresponde à la formule de l’événement. Une conférence de presse, l’expression le dit, est destinée à la presse. Il est important de connaître les enjeux et les délais des journalistes. La conférence de presse doit être structurée et efficace. Les discours doivent correspondent à la nouvelle et être succincts. Ce n’est pas le moment de s’emballer ou de réciter un discours-fleuve. De plus, les divers intervenants doivent apporter des éléments nouveaux et éviter de se répéter. Enfin, le déroulement doit respecter le protocole, surtout lors d’une annonce ministérielle.

 

6- Il gérera la période de questions ainsi que les périodes d’entrevues individuelles. À la fin des conférences de presse, les journalistes apprécient réaliser des entrevues individuelles avec les intervenants. Les clips pour la télévision sont meilleurs et les questions servent à préciser le contenu présenté.

 

7- Il rédigera un communiqué de presse professionnel. Lors des conférences de presse, un communiqué de presse est remis aux médias présents, acheminé (à la fin de la conférence de presse) aux médias absents et partagé sur les médias sociaux. Le communiqué doit respecter des règles précises dont présenter un « lead » (une introduction) efficace, être écrit à la 3e personne et fournir des données factuelles au sujet des organismes en cause.

 

8- Il prévoira un environnement adéquat pour recevoir une conférence de presse ainsi qu’un montage en conséquence. Il est plus facile pour les journalistes de la presse écrite de s’asseoir pour prendre des notes. Donc, il faut prévoir des chaises. De plus, il est important de s’assurer que les intervenants soient bien visibles et entendus de tous.

 

9- Il vous accompagnera dans la rédaction de votre discours (ou le rédigera pour vous). Quoi dire et comment le dire ? Il est important que votre discours soit pertinent et que vous puissiez le rendre de belle façon. Souvent, une courte pratique s’impose.

 

10 - Il assurera une animation professionnelle et surtout il vous mettra en confiance lors de ces événements très particuliers !

 

Avec ces bons conseils, laissez-vous tenter par les services des professionnels de Beaudoin relations publiques pour organiser vos conférences de presse!

 

Bonne conférence de presse !

 

Et si on vous disait NON…

Les professionnels des relations publiques sont parfois taxés d’être des relayeurs d’information pour le compte de leurs clients ou de leur employeur. Certains pensent même qu’il suffit de nous donner un bon filon pour que l’on refile un scoop à la presse à l’avantage d’une entreprise et au détriment d’une autre. Et si on vous disait non…

Régulièrement dans notre pratique, nous devons faire la part des choses, juger la pertinence de l’information et surtout assurer un travail éthique et intègre.

 

La valeur de la nouvelle

Est-ce que toutes les nouvelles sont bonnes à diffuser ?

Il est évident que pour certaines personnes, une communication qui concerne un nouveau service de téléphonie ou encore les propriétés exceptionnelles d’un produit nettoyant peut s’avérer futile…mais pour qui au juste ? Imaginez la personne qui se cherche un emploi dans le secteur de la téléphonie. Elle serait bien heureuse d’apprendre cette nouvelle et il en sera de même pour le gestionnaire d’approvisionnement d’une industrie qui doit sabrer dans les coûts liés à l’utilisation des produits nettoyants de son entreprise. Ceci dit, il faut être conscient que toutes ces nouvelles ne s’adressent pas aux médias de masse, mais plutôt à une clientèle particulière. C’est pourquoi un travail de questionnement au sujet de la nouvelle doit être fait : Est-ce une nouvelle ? Si oui, à qui s’adresse-t-on ? Comment puis-je joindre ce public ? Etc.

 

Régulièrement, le professionnel des relations publiques doit sensibiliser ses clients à la notion de nouvelle, aux conditions de travail des journalistes et aux moyens disponibles pour diffuser une nouvelle.

 

Diffuser ou non une information « juteuse »

Personnellement, je suis de l’école de la valorisation de l’éthique en relations publiques. L’intégrité paie toujours et nul n’y gagne en diffusant des informations nuisibles. Un client qui travaille avec nous le fait pour lui et non contre les autres et les résultats seront pour lui et non pour les autres !

 

Bonne communication !

Guylaine Beaudoin

 

/documents/files/et-si-on-vous-disait-non.pdf  (téléchargez en .pdf)

Ah les relations publiques ! - 26 avril 2016

 

Les entrepreneurs sont des êtres complètement fascinants.  Ils amorcent leur journée en mettant en place les idées qu’ils ont eues la nuit précédente ! Ils sont énergiques et très souvent avant-gardistes.

 

Mais voilà où le bât blesse ; très souvent, ils ne prennent ni le temps, ni les moyens afin de partager leurs idées de génie.

 

Régulièrement, j’entends ces mêmes entrepreneurs se plaindre que leur équipe de direction et que leurs employés ne les suivent pas ou encore qu’ils ne comprennent pas les objectifs à atteindre. Et qu’en est-il des clients, des fournisseurs, des actionnaires, tous dans le même bateau ce beau monde !

 

STOP

 

À qui appartient la responsabilité de communiquer une vision au sein d’une entreprise ? Eh oui, aux visionnaires, aux leaders brefs aux patrons.

Quelques trucs simples :

  • Rencontrez votre équipe de travail au moins une fois par semaine et partagez-leur plus que les tâches hebdomadaires. Partagez vos projets, votre vision !
  • Occupez la place qui vous revient ! Vous êtes les meilleurs, dites-le. Soyez présents sur les médias sociaux et faites part de vos bonnes nouvelles aux médias traditionnels.
  • Partagez des informations pertinentes et des trucs au sujet de votre organisation à vos clients, vos actionnaires, vos employés, vos fournisseurs… (que croyez-vous que je fais en ce moment ? J)
  • Soyez présents…physiquement. Tous nos moyens de communication technologiques sont très efficaces, mais rien à ce jour ne remplace un « Bonjour, vous allez bien ? » à un client qui se présente dans son entreprise ou un « Les enfants vont bien ? » à la réceptionniste.
  • Assurez le suivi de ce qui doit être communiqué au sein de votre entreprise. À la sortie d’une rencontre de gestion, est-ce que tous vos gestionnaires savent ce qu’ils doivent communiquer à leurs équipes respectives et comment doivent-ils le faire ?

 

D’autres trucs suivront…déjà que j’ai retenu votre attention jusqu’ici après plus de 300 mots.

Maintenant, allons communiquer !

 

Guylaine Beaudoin

Beaudoin relations publiques

Vos communications, notre passion !

 
Ah les relations publiques! (téléchargez en .pdf)
   

 

 

 

Nous joindre

4720, boulevard Gene-H.-Kruger

bureau 107

Trois-Rivières, Québec

G9A 4N1

 
+1 819 840-2829